Abou Diarra & Kanazoé
Mah Damba

Abou Diarra & Kanazoé
Mah Damba

Abou Diarra & Kanazoé

L’un est joueur de kamele n’goni, l’autre de balafon : ils se rencontrent pour africolor. Abou Diarra, chanteur malien, est issu du monde des chasseurs. Fasciné par le blues et le jazz, il ajoute des cordes à son instrument pour enrichir les harmoniques traditionnelles. Kanazoé est le fils de Go Siriki Diabaté, musicien-griot, avec qui il apprend le balafon. Lors du décès de ce dernier, Kanazoé devient le meilleur accompagnateur du grand Soungalo Traoré. Il enseigne à son tour et joue les balafons dioulas, sambla et toussian ainsi que le balafon diatonique.

Abou Diarra : kamele n’goni • Kanazoé : balafon

Mah Damba

Mah Damba est la fille du griot le plus respecté du Mali, Djeli Baba Sissoko, un de ces « sacs à parole qui renferment des secrets plusieurs fois séculaires ». Sa voix puissante, sa maîtrise des harmonies et de l’improvisation, sa générosité scénique font de Mah une des plus grandes griottes de notre temps. Si au Mali les griots chantaient les louanges des nobles, en France, Mah chante celles des maliens installés ici et la généalogie des familles lors des mariages ou des fêtes, sans masquer leurs difficultés, ni leurs problèmes.

Mah Damba : voix • Moriba Koita : n’goni

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.