Ahamada Smis,
Le vaisseau voyageur

Ahamada Smis,
Le vaisseau voyageur

Le vaisseau voyageur

Le vaisseau voyageur nous conduit au cœur de la tradition orale des Comores, terre du slammeur et poète Ahamada Smis. Deux genres poétiques issus de ces îles se croisent, se mêlent et se répondent. C’est une rencontre improbable entre cet orateur déclamant les nyandous, joutes verbales datant du Moyen-Âge visant à révéler le meilleur des orateurs parmi les guerriers, et un groupe de déba, chœur de femmes qui chante et danse en interprétant des qasidas « poèmes sacrés » en langue arabe, tandis que le chœur d’hommes reprend ces même chants apaisants en langue comorienne.

D’un côté, ce chœur féminin, dont les pas lancinants et les chorégraphies rappellent le va et vient des vagues de l’océan ; de l’autre le chœur d’hommes répond aux qasidas des femmes. Ahamada, lui, circule au milieu de ce carré, presque en transe, slammant des textes de paix.

 

Ahamada Smis : voix, nyandous – Mfoungoulie Ibrahim : percussions – Deba Madrassati Anlaouiya de Kalliste : choeurs (15 femmes) – Groupe Ikhwanoul Houda : choeurs (8 hommes)

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.