2079, l’Afrique déchaînée

Création

2079, l’Afrique déchaînée

 

Avec
Soro Solo comédien

Vladimir Cagnolari comédien

Binda Ngazolo comédien

Hortense Volle comédien

Michelle Soulier comédien

 

Vendredi 15 Novembre – Fontenay-sous-Bois, Le Comptoir

Vendredi 6 Décembre – Stains, Espace Paul Eluard

Samedi 7 Décembre – Clichy-sous-Bois, Espace 93

Samedi 14 Décembre – Paris, Musée National de l’histoire de l’immigration

 

Vladimir Cagnolari

Vladimir Cagnolari est tombé en Afrique avec autant de bonheur qu’un joueur de pétanque dans une piscine de pastis. Pendant sept ans, il a arpenté pour RFI les villes du continent pour l’émission « On est où là ? ». Sur les routes africaines, il a tendu l’oreille aux musiques qui racontent l’histoire, les problèmes sociaux et politiques d’une Afrique en perpétuel changement. Il rencontre Soro Solo en 2001 à Abidjan, et, pendant sept saisons (2006-2015), tous deux se sont lancés dans une folle entreprise : faire connaître et apprécier les valeurs des civilisations africaines. L’aventure a donné naissance à « l’Afrique enchantée » sur France Inter et plus tard à la déclinaison scénique de l’émission.

 

Soro Solo

Soro Solo a fait le bonheur des auditeurs ivoiriens pendant vingt ans dans l’émission « Grognon », matinale épinglant les dérives des services publics, la corruption et les abus de pouvoir des fonctionnaires. La nuit, Solo écumait les clubs d’Abidjan pour écouter les étoiles montantes africaines qui toutes, des années 70 à 2000, passaient par la mégapole ivoirienne comme un tremplin vers le reste de l’Afrique, et au delà, de l’Europe qui s’ouvrait aux musiques du monde. Infatigable ambianceur, Solo a tout de même dû quitter la Côte d’Ivoire suite aux troubles à répétition puis à la guerre qui s’y étaient installés. Il est, depuis 2006, le raconteur d’Afrique sur France Inter, la voix grave et enjouée de « l’Afrique En Solo ».

 

Binda Ngazolo

A la croisée des chemins, ceux de la tradition BETI de son Cameroun natal et ceux de l’implosion des grandes métropoles africaines. Binda Ngazolo appris à conter, comme on apprend à marcher. Conteur, comédien et metteur en scène, il puise son inspiration dans l’existence afin de partager les expériences dont la vie recèle. Dans sa pratique de l’oralité, Binda met en résonance les contes, d’inspiration traditionnelle et la contemporanéité. Il raconte aussi des histoires urbaines à travers lesquelles, il brosse le portrait des petites gens des grandes villes africaines. Ses récits s’enracinent dans le centre-sud du Cameroun, le pays BETI où l’humour s’intègre à la vie.