Anguille sous roche

Anguille sous roche

 

Avec
Déborah Lukumuena comédienne
Pierre-Marie Braye-Weppe violon
Yvan Talbot percussions, musiques électroniques
Mise en scène par Guillaume Barbot
d’après le texte d’Ali Zamir

 

Samedi 22 décembre – Saint-Ouen, Mains d’oeuvres

 

Guillaume Barbot

Formé en tant qu’acteur aux conservatoire du 10ème puis du 13ème arrondissement, il entre en 2005 à l’ESAD sous la direction de Jean-Claude Cotillard. Il fonde la compagnie Coup de Poker en 2005. Il développe un travail sensoriel, à partir de matière non dramaturgique, mêlant le plus souvent théâtre et musique. Il écrit et met en scène plus d’une douzaine de spectacles.
Il collabore également avec d’autres compagnies et artistes : le chanteur Louis Caratini en 2014, l’ensemble baroque Les Ombres à l’Opéra de Montpellier en 2015, les compagnies de l’Hôtel du Nord et Tout un Ciel en 2016 avec « La nuit je suis Robert De Niro », les compagnies du Feu Follet et Microsystème en 2018 avec « Shoot », ou encore avec le metteur en scène Philippe Awat pour « Ma mère m’a fait les poussières » en novembre 2016. Il écrit son premier roman « Sans faute de frappe », en collaboration avec le photographe Claude Gassian, publié en février 2013 aux éditions d’Empiria. Il assure la co-programmation artistique du lieu de résidence Les Studios de Virecourt.

 

Déborah Lukumuena

C’est par hasard qu’elle fait ses premiers pas au cinéma. En 2015, elle se présente à un casting pour faire de la figuration dans le premier film d’Houda Benyamina « Divines ». A sa grande surprise, elle obtient l’un des rôles principaux. En mai 2016, lors du Festival de Cannes, toute l’équipe du film reçoit un très bon accueil lors de la Quinzaine des réalisateurs et décroche la Caméra d’Or. le film sort sur les écrans en août 2016, son succès permet à Déborah Lukumuena d’être révélée au grand public. Elle décroche plusieurs prix : meilleure actrice au Festival de Carthage en novembre 2016 et prix Lumières du meilleur espoir féminin en janvier 2017. Le 24 février 2017, elle remporte le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

 

Ali Zamir

Ali Zamir est un écrivain et chercheur né en 1987 aux Comores, sur l’ile d’Anjouan. Il a remporté en 2016 le Prix Senghor pour son roman époustouflant « Anguille sous roche » paru aux éditions du Tripode. Il obtient également la mention spéciale du jury du Prix Wepler et le Prix Mandela de littérature. Ali Zamir est de ces auteurs insaisissables dont la pensée, en constante fusion, empêche la classification. Impossible de le caractériser, porté par cette fulgurance et cette singularité que libère l’inspiration du jeune romancier.
Après son deuxième roman Mon étincelle, publié en 2017, Ali Zamir sortira le 3 janvier 2019 sa troisième oeuvre : Dérangé que je suis.