Bala Dée

Bala Dée

 

Avec

Maki Nakano saxophone alto, métallo-clarinette, voix
Yann Pittard oud, guitare, effets Moussa Héma balafon, voix
Bachir Sanogo kamélé ngoni, voix, djembé
Yann Lemeunier batterie

 

 

Samedi 17 novembre – Le Pré Saint-Gervais, La P’tite Criée

 

 

Maki Nakano

Originaire de Nagoya, Maki Nakano s’initie à l’orgue dès 5 ans puis au saxophone alto. Attirée par la musique occidentale, elle étudie au conservatoire de Paris. Maki participe à l’ensemble départemental de Jazz en Seine-Saint-Denis pour Africolor 2008 puis voyage au Mali et au Burkina Faso. Personnage singulier, elle chante en de multiples langues avec un accent unique et joue sur un saxophone datant de 1925. Elle fait également partie du collectif ARB autour des musiques de transe du Maroc.

 

Moussa Héma

Moussa Héma apprend à jouer du balafon très jeune. Au Burkina, il est lauréat du Grand Prix National de la Musique Traditionnelle et est engagé dans les ensembles les plus prestigieux. Depuis, installé en France, il ne cesse d’ouvrir de nombreuses portes vers des formes telles que le jazz, le baroque ou encore la musique contemporaine. Il a notamment formé un duo remarquable avec Jean-Philippe Rykiel.

 

Bachir Sanogo

Bachir Sanogo, ivoirien, se passionne très tôt pour le chant en bambara et mossi. Le kamélé ngoni devient ensuite son instrument de prédilection. Formé par les deux grands maîtres Sekuba Traoré et Moussa Koné, son expérience débute en terre africaine pour se poursuivre en Europe. Il n’hésite pas à confronter et mélanger sa culture à d’autres formes musicales stimulant sa créativité. à travers Denssiko, groupe qu’il a formé, il trouve le moyen de construire une recherche musicale à la croisée de plusieurs styles musicaux, la tradition africaine mêlée aux influences du jazz, du blues et de l’électronique.

 

Yann Lemeunier

Yann Lemeunier est batteur. Il étudie les percussions afro-cubaines à Cuba. Allant du reggae à l’électro-rock celtique, son jeu est inspiré des grooves butinés au cours de voyages. Il est aussi brutal et électrique, nourri d’une addiction flagrante au rock progressif, aux musiques nomades et au jazz d’avant-garde. Il s’engage volontiers dans des aventures musicales ouvertes à l’improvisation, à l’éclectisme, à la fête, aux musiques d’ailleurs.

 

Yann Pittard

Joueur de oud, guitariste et compositeur, Yann est un artiste curieux. Après l’Inde où il découvre la tradition Baul, il poursuit sa formation dans plusieurs conservatoires de Paris. Puis, il part en Egypte afin d’étudier le oud. Il développe un langage personnel entre tradition et avant-garde. Il a enregistré des dizaines d’albums avec, entre autres, Naïssam Jalal ou Mustafa Saïd. Hyper créatif, il invente le kalachnikophone, un instrument à ressorts et à cordes aux sonorités improbables pour la pièce « Nathan ?! » et compose des musiques originales de films.