Brazza Zéro Kilomètre

Brazza Zéro Kilomètre

 

Avec
Clément Janinet violon
Benjamin Flament percussions
Clément Petit violoncelle
Arthur Vé Batoumeni comédien
Gladys Samba chant, percussions
Romain Allard projection vidéo

 

 

Vendredi 30 novembre – Vanves, Théâtre de Vanves

Samedi 01 décembre – Fontenay-sous-Bois, Le Comptoir

 

 

Clément Janinet

Passionné par les musiques africaines et sud-américaines, il multiplie
les rencontres et les voyages, et effectue sur son violon un travail autour de ces musiques traditionnelles. Il s’en inspire pour développer ses propres techniques qu’il intègre dans le jazz et les musiques improvisées et qui lui confèrent un son si particulier. Il a joué entre autres aux côtés d’Antoine Hervé, Didier Lockwood, Magic Malik, Etienne Mbappe pour le jazz et de Richard Bona, Orquestra do Fuba, Cheik Tidiane Seick pour les musiques du monde. Il joue avec les formations d’Étienne Mbappé et de Simon Winsé depuis 2007 et en duo avec Benjamin Flament depuis 2011. Depuis 2012, il fait partie de la compagnie La Vie Brève. En 2016, il crée O.U.R.S, un quartet composé de Joachim Florent, Hugues Mayot et Emmanuel Scarpa.

 

Benjamin Flament

Après des études de percussions classiques à l’ENM de Nevers et Créteil, il se consacre au jazz et aux musiques improvisées, puis entre au CNSM de Paris. Depuis quelques années il développe un set de percussions métalliques électroniques à base de gongs, cul de poules, équerres, abat-jours… On le retrouve actuellement avec Sylvain Rifflet (Victoires du Jazz album 2016), Magnetic Ensemble, Emily Loizeau. En 2012, Benjamin Flament est sélectionné pour participer au 1er programme Take Five Europe. Il s’est produit avec Michel Portal, Han Bennink, Henri Texier, Thomas de Pourquery, Peter Brotzman, Vegan Dallas, Jeanne Added, Joachim Florent, Hasse Poulsen ou encore l’ONJ de Franck Tortiller.

 

Clément Petit

Violoncelliste gourmand et éclectique avant tout, avide de sons et
de rencontres, Clément Petit multiplie les collaborations, les contextes musicaux, et aime brouiller les pistes. Il fait partie de ces musiciens qui cherchent sans cesse à réinventer leur instrument en développant des techniques, des langages et modes de jeu originaux. Enfant d’une banlieue populaire parisienne, il baigne d’abord dans les musiques afro-américaines, caraïbéennes et électroniques, avant de verser dans
les musiques improvisées et la musique contemporaine. Aujourd’hui,
il revendique toutes ces influences au travers d’un jeu très personnel
et d’une vision large de la musique dans laquelle le cloisonnement des genres s’efface au profit de leur interaction. Que ce soit comme violoncelliste ou comme compositeur/arrangeur/réalisateur, c’est dans cette optique qu’il mène ses projets, en diversifiant les formats et en envisageant toutes les esthétiques sans a priori.