Cheikha Rabia

Vendredi 2 décembre - 20h30

42 Avenue Édouard-Vaillant
01 49 15 41 70
18€ > 3€

Style
Raï
Description

 

Cheikha Rabia est née à Relizane en Algérie. Elle commence à chanter à l’âge de 11 ans quand elle découvre le chant des femmes lors de célébrations et fêtes de mariages ou lors d’assemblées exclusivement féminines. À 14 ans, elle veut apprendre toutes sortes de répertoires, même celui des maîtres flûtistes jusque-là interdit aux femmes. Ces maîtres célèbrent la poésie bédouine et improvisent sur l’actualité. Le nom de Cheikha (maîtresse du chant) est donné à Cheikha Rabia à 18 ans. Elle chante alors dans les cabarets d’Alger où elle rencontre un franc succès face à un public exclusivement masculin. En 1977, la chanteuse trentenaire émigre vers la France avec son mari et ses huit enfants et démarre une nouvelle carrière dans les petits cabarets de la capitale tout en tenant un bistrot, rue des Pyrénées. Après plusieurs succès discographiques en Algérie, elle enregistre en France un premier album en 1999 chez Virgin, Ana hak.

 

En 2006, Cheikha Rabia enregistre l’album Liberti où l’idée d’une nouvelle structure musicale dans le raï ancien se remarque discrètement. Elle découvre que sa personnalité intéresse les nouvelles générations de musiciens électro et rock. En 2012, à l’âge de soixante-dix ans, Cheikha Rabia confie à Dinah Douieb la réalisation musicale de nouveaux titres pour l’enregistrement d’un nouvel album. Dinah Douieb crée le groupe électro rock «Rabia» autour de la chanteuse. «Rabia» signifie la rage en espagnol et le printemps en arabe et symbolise cette nouvelle musique qui tire son inspiration du rock, du funk et de la musique électronique.

 

• Cheikha Rabia, Chant

• Boualam, Gasba

• El Hadi, Gallal

• Mourad, Derbouka