Coupé Médaillé

Inédit

Coupé Médaillé

Médaillement du président Douk Saga au rang d’ambianceur commandant

Avec Adrien Chennebault, caisse claire protocolaire, percussions – Salendron Mazaingül, voix, tablette numérique

 

Vendredi 24 novembre – Espace Marcel Chauzy, Bondy

En concert avec 4 fÂmes et Le coupé-décalé est-il féministe ?

Samedi 2 décembre – FGO-Barbara, Paris 18ème

 

Toute d’amour et de bienveillance, cette cérémonie exceptionnelle sera l’occasion d’honorer la mémoire de Douk Saga, sommet parmi les sommets, sommet de l’Himalaya, légende vivante toujours. Salendron Mazaingül, Directeur du Service Stratégies et Protocoles au Ministère de la Fête et de l’Accès au Divertissement (MFAD), prononcera personnellement quelques mots plein d’à-propos, avant d’introniser officiellement Douk Saga au rang d’Ambianceur Commandant au sein du Collège des Figures Tutélaires du Festif Noctambule (le COFITUFÉNO toujours finaud). Nous parachèverons ainsi ensemble au gré de quelques pas de danse, un processus de sélection de plusieurs mois menés par les ambianceurs catégorie A, B et C du MFAD. Comme l’annonçait de manière prémonitoire, la devise du créateur du coupé-décalé, héros national, ballon d’or et roi des boucantiers : Parmi les champions, il y a toujours un champion. C’est lui qui a été choisi pour être le phare de la nuit des Demandeurs d’Accès au Divertissement. Pour s’enjailler. Pour l’éternité.

 

Le Tricollectif

Depuis 5 ans, dix joyeux drilles s’activent à créer des musiques originales, personnelles et résolument ouvertes sur d’autres pratiques artistiques. Issus de parcours emprunts de jazz et de musique classique, ils se sont lancés dans une saine déconstruction de cette éducation, en détournant ses codes les plus conservateurs, en distordant ses figures imposées, et en s’irriguant d’autres courants musicaux. L’apport de la vidéo, du texte, du chant, de personnalités détonantes et de mises en lumière au couteau participe également de l’ouverture du champ émotionnel de leurs spectacles.

Labellisant aujourd’hui une vingtaine de formations associant plus de quarante artistes, le Tricollectif flirte aussi bien avec le folk de Neil Young qu’avec les Métamorphoses Nocturnes de György Ligeti, il revisite des mythes comme Jericho, Django Reinhardt, il ose même le pas avec un répertoire de danses de salon tout en malice et en chorégraphies salutaires.

Plus d’informations : tricollectif.fr