Possessions – Jean Rouch rencontre le Cabaret Contemporain

Possessions

Jean Rouch rencontre le Cabaret Contemporain

 

Avec Fabrizio Rat, piano – Giani Caserotto, guitare – Ronan Courty, contrebasse – Simon Drappier, contrebasse – Julien Loutelier, batterie

 

 

Mercredi 29 novembre – Maison de la Musique, Nanterre

 

Jeudi 30 novembre – Théâtre du Garde-Chasse, Les Lilas

En concert avec Midnight Ravers

 

Pour célébrer le centenaire de la naissance de Jean Rouch, réalisateur et ethnologue français, inventeur de l’ethno-fiction, le festival propose un dialogue entre deux formes de transes. D’un côté celle d’un film de Jean Rouch, Horendi, une cérémonie d’initiation filmée en couleur sans dialogue, avec des ralentis, de l’autre celle du répertoire du Cabaret Contemporain, sorte de transe froide, aboutissement d’une rencontre entre la vague techno des années 90/2000 et la musique répétitive et bruitiste issue de la création contemporaine. Utilisant toutes les possibilités des instruments préparés et déformés, le Cabaret Contemporain emmène le public dans sa boîte à rythmes géante. Les cinq musiciens transposent la force, la variété et l’hypnose d’un live électro avec des instruments acoustiques.

 

Cabaret Contemporain

Une transe techno sans les machines électroniques mais bien avec des instruments acoustiques, sublimée par les images de Jean Rouch, fondateur de l’ethno-fiction.

 

La scène musicale a connu ces dernières années bien des rencontres entre acoustique et électronique, au risque de tomber dans une routine un peu ronflante. Le champ avait besoin d’un renouveau et c’est là qu’est intervenu le Cabaret Contemporain. Loin des hybrides éculés entre musique savante et dancefloor, leur son a tout de l’électro sauf le mode de fabrication et c’est un sillon fertile et indépendant que le groupe creuse depuis quatre ans.

Ces quatre ans, Cabaret Contemporain les a passés à sillonner les scènes, où ils ont rodé leur force de frappe en live et imposé leur identité grâce à des performances uniques. Les multiples projets du groupe ont fait voir et entendre l’électronique sous une nouvelle forme, méticuleuse mais physique. Leur boîte à outils contient autant de tournevis que de pots de confitures, et c’est ainsi que guitare, batterie, piano et deux contrebasses sont trafiqués. Dans ce marathon de force et d’adresse se confrontent sens du danger et rigueur mécanique, élans d’improvisation et précision de la composition. L’expérience se réinvente à chaque nouvelle date et emprunte des pistes inattendues suivant l’impulsion du moment. En marge de leurs abondantes tournées, ils ont travaillés pour traduire trois ans de fulgurances live sur disque.

 

 

Actu : EP Satellite, avril 2017

 

Plus d’informations : cabaret-contemporain.com