Keur Gui

Samedi 19 Novembre - 20h30

27 Avenue Lucette-Mazalaigue
01 47 98 03 63
12€ > 6€

Lundi 21 Novembre - 18h00

15 Rue Hélène-Brion
01 57 27 59 37
Gratuit sur réservation

Style
Rap
Description

En 1996, Keur Gui est créé, «la maison» en wolof. Leur principale source d’inspiration, ils la puisent dans leur quotidien : Kaolack, une ville où « le maire ne foutait rien, où il n’y avait pas d’infrastructures et où rien n’était fait pour la jeunesse ». Keur Gui tire sans nuances sur Abdoulaye Diack, baron socialiste et inamovible maire de la ville. La sanction est immédiate : « Il nous a mis en prison pendant une semaine ».

 

L’année suivante, Thiat et Kilifeu n’ont que 18 ans lorsqu’ils font l’objet d’une opération punitive. Un soir, trois hommes les attendent à la sortie d’un concert et les embarquent dans un quartier de la ville où ils les forcent à se mettre torse nu et les passent à tabac. La convalescence durera un mois. En souvenir de ce baptême du feu, ils se produisent toujours torse nu lors de leurs concerts.

 

En 2002, deux ans après l’élection d’Abdoulaye Wade, sort l’album, Ken Bugul. Toujours aussi âpre, leur hip-hop change d’échelle. Si Kaolack y tient toujours une place importante, ils passent du micro au macro.

« Ce n’est qu’en 2009 que la société civile a commencé à prendre position », se souvient Kilifeu. Un an plus tôt, l’album Nos connes doléances a propulsé Keur Gui dans la cour des grands. Le groupe enchaîne les récompenses (meilleure vente, meilleur album, meilleure prestation scénique) et commence à tourner à l’étranger.

 

Tout bascule en janvier 2011. Soutenu par d’autres rappeurs et des journalistes, ils créent «Y’en a marre», le mouvement se répand sur les réseaux sociaux, investit le Forum social mondial à Dakar, lance une pétition nationale aux allures de cahier de doléances.

 

En 2014, Keur Gui sort un double album intitulé Encyclopédie enregistré entre le Sénégal et les Etats-Unis. Kilifeu et Thiat, fidèles à leur authenticité, n’ont pas mis de gants pour pointer du doigt les maux qui gangrènent la société sénégalaise et par extension africaine. A travers 26 titres inédits, Keur Gui s’invite dans le débat public, sans fioritures ni faux semblant mais avec leur Encyclopédie comme arguments. 2016 est l’année de leurs 20 ans de carrière.

 

 

Thiat
• Kilifeu
• 
Dj Zee Master