Le Bal de l’Afrique Enchantée

Le Bal de l’Afrique Enchantée

 

Avec
Christophe Cagnolari saxophone, direction artistique
Bisou Bass basse
Quentin Ghomari trompette
Ballou Canta, Luciana Demingongo chant
William Monkama percussions
Florian de Junnemann guitare
Philippe Monange claviers
Olivier Caron  trombone, chant
Christian Templet batterie
Abdoulaye Traoré guitare
présenté par Vladimir Cagnolari, Soro Solo et Hortense Volle

 

 

Vendredi 07 décembre – La Courneuve, Houdremont

 

Vladimir Cagnolari

Vladimir Cagnolari est tombé en Afrique avec autant de bonheur qu’un joueur de pétanque dans une piscine de pastis. Pendant sept années, il a arpenté pour RFI les villes du continent, racontant le quotidien des citadins dans l’émission « On est où là ? » Sur les routes africaines, il a tendu l’oreille aux musiques qui racontent à leur manière l’histoire, la réalité quotidienne, les problèmes sociaux et politiques d’une Afrique en perpétuel changement. Il rencontre Soro Solo en 2001 à Abidjan, et, pendant sept saisons (2008-2015), tous deux se sont lancés dans une folle entreprise : faire connaître et apprécier les valeurs des civilisations africaines. Si possible, à travers les chansons. L’aventure a donné naissance à « l’Afrique Enchantée » sur France Inter et plus tard à la déclinaison scénique de l’émission. Après avoir pris congé de France Inter, il continue à creuser ses sillons africains, y’a pas de mal à se faire du bien !

 

Soro Solo

Souleymane Coulibaly dit Soro Solo a fait le bonheur des auditeurs ivoiriens pendant vingt ans. Qui ne se souvient pas du « Grognon », émission matinale épinglant les dérives des services publics, la corruption et les abus de pouvoir des fonctionnaires zélés ? La nuit, Solo écumait les clubs d’Abidjan pour écouter les étoiles montantes africaines qui toutes, des années 70 à 2000, passaient par la mégapole ivoirienne comme un tremplin vers le reste de l’Afrique, et au delà, de l’Europe qui s’ouvrait aux musiques du monde. Ce VIP (Vagabond In Power) autoproclamé a ainsi vu défiler les géants qui occupent aujourd’hui le haut du pavé : Salif Keita, Franco, Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly, Manu Dibango, etc. Infatigable ambianceur, Solo a tout de même dû quitter la Côte d’Ivoire suite aux troubles à répétition puis à la guerre qui s’y étaient installés. Il est, depuis 2006, le raconteur d’Afrique sur France Inter, la voix grave et enjouée de « l’Afrique En Solo ».