LE BALLET DE CASAMANCE

Inédit

Samedi 3 décembre - 20h30

3 Place de l’Orangerie
01 43 88 58 65
12€ > 6€

Vendredi 9 décembre - 20h30

9 Rue Gabriel-Péri
01 49 36 51 75
14,5€ > 7€

Style
Danse traditionnelle sénégalaise
Description

Lamine Sow : auteur, compositeur, interprète, professeur de percussions et de danses africaines. Son père a fondé et dirigé depuis 1970 le Ballet Bougarabou au Sénégal. Lamine fait rapidement partie du Ballet, d’abord en tant que danseur et ensuite en tant que percussionniste.

En 1990, il arrive en France à Paris. Il va se produire dans des spectacles de danses et de percussions traditionnelles : Black Movie les 30 ans du cinéma africain à Genève, Congrès de Griots à Kankan, mis en scène par Claire Tallia, Opéra Africa à l’Opéra Garnier.
Sa participation au spectacle Black Ballad avec Archie Shepp et sa rencontre avec le jazz seront pour lui un véritable tournant musical. Dès lors, il intégrera des groupes comme Carlos Ward Quintet, Touré Kunda et Differents Colours avec Stéfan Rigert. Avec son groupe de percussions et de danses, il va fonder Empire mandingue et sanénal.

Que raconte le ballet? Pour le profane, le djembé est un tam-tam, mais toute personne initiée sait que les tambours en général une fois frappés font surgir les esprits. À la recherche du son que l’on entend seulement dans le sommeil, des chasseurs téméraires se donnent rendez-vous à l’entrée du bois sacré pour découvrir le tam-tam magique. Les chasseurs sachant qu’on ne peut rentrer dans la forêt sacrée que pendant des cérémonies d’initiations extraordinaires prennent quand même le risque de pénétrer dans la forêt. La sœur d’un des chasseurs prévient ses amies pour empêcher les aventuriers d’aller à la découverte de ce mythe. Elle réussit à rattraper le groupe à la limite de la grande forêt, les femmes chantent alors la chanson Woula ma Gakhou qui rappelle en sousou le danger de la forêt. Le groupe fait alors une première rencontre avec un mystérieux personnage qui ne craint ni les flèches, ni les balles des chasseurs. Un animal mi-homme mi-panthère surgit et les attaque. Le combat est rude et inégal, l’animal étant invincible.

 

  • Lamine Sow, Chorégraphie, danse, djembé
  • Aliou diallo, Awa Bangoura, Mabinty Camara, Mariama Cissé, Awa Badji, Eliane Bangoura, Maguette Bangoura, Ibrahima Camara, Mohamed Daffé, Danse
  • Aly Conté, Sangbang
  • Naby Sylla, Balafon
  • Ibrahima Dioubaté, Losséni Koné, Bakary Touré, Djembé Alsény Kanté, Dundun
  • Cheick Tidiane Bangoura, Djembé, danse, acrobatie