Bala Dée + Benkadi Quartet

Avec
Maki Nakano saxophone alto, métallo-clarinette, voix
Yann Pittard oud, guitare, effets
Moussa Héma balafon, voix
Bachir Sanogo kamélé ngoni, voix, djembé
Yann Lemeunier batterie

 

 

Bala Dée sillonne le monde et s’inspire des folklores qu’il rencontre.
Un voyage entre Burkina Faso, Japon, France et Côte d’Ivoire où l’on peut découvrir des airs de pêcheurs japonais ou des chants de paysan burkinabè. Réunis en 2008 pour une création Africolor, Maki Nakano et l’illustre balafoniste Moussa Héma ont depuis décidé de poursuivre leur chemin ensemble. En 2010, le groupe Bala Dée se forme avec Yann Pittard, Bachir Sanogo et Yann Lemeunier. Leur travail aboutit en 2011 avec la sortie d’un album, Out of Place.
Bala Dée (« le son du bois » en groin, langue du nord-est burkinabè), puise son inspiration dans les contrastes entre les gammes pentatoniques japonaises et burkinabè et les polyrythmies répétitives ancestrales. Plus qu’une rencontre musicale, Bala Dée est une aventure humaine, un échange culturel. Chaque membre s’inspire de la tradition de l’autre et laisse place à une part d’improvisation. Un savant mélange où l’esprit de curiosité et le respect mutuel se font entendre sur des rythmes parfois doux, parfois endiablés.

Avec
Mélissa Hié
djembé, balafon, chant
Ophélia Hié
balafon, bara, chant
Belli Hié
djembé, balafon, bara, chant
Kikoué
batterie

 

Benkadi Quartet, un trait d’union entre deux mondes.

La fratrie Hié (deux soeurs et un frère) a grandi aux sons de la culture musicale burkinabè. Soutenus par leur père, musicien lui aussi, ils se produisent très tôt sur scène. En 2015, les trois frères et soeurs rencontrent Kévin Kikoué Ki, batteur, et donnent ensemble naissance au groupe Benkadi Quartet. Jeunes, nés en France, ils font preuve d’une vision musicale contemporaine, mais restent toutefois attachés à leurs racines. Leur musique fait le lien entre deux cultures qui leur sont chères : les filles jouent le balafon d’une façon unique, tandis que les percussions des garçons introduisent des sonorités qui rappellent le hip-hop. Un mélange des genres efficace avec la transe, la joie, la danse, le chant ; tout pour amener le public à voyager.

 

+ Warm up
Restitution des ateliers de percussions africaines menés par Moussa Héma avec les élèves du Conservatoire et du collège Jean Jacques Rousseau du Pré Saint-Gervais.

 

 

 


samedi 17 novembre – 17:00

 

La P’tite Criée

 

11-13 Rue Jean Baptiste Semanaz 93310 Le Pré Saint-Gervais
01 83 74 58 30
Tarifs : 12€ ~ 6€
Accès PMR
Restauration sur place

 

villedupre.fr