Celui qui transporte des œufs ne se bagarre pas

Celui qui transporte des œufs ne se bagarre pas  –  Création Africolor

Avec Roberto Negro, piano – Valentin Ceccaldi, violoncelle –Marcel Balboné, batterie, chant – Bart Maris, trompette, installation cassettes

 

Au Congo, littérature et musique font bon ménage…
« Celui qui transporte des oeufs ne se bagarre pas » (Moto amemi maki abundaka te) est un proverbe en lingala, la langue bantoue parlée en République Démocratique du Congo et République du Congo.

Un Trou et un Moteur.
Cela commence par une histoire qui n’avance pas.
Donc ça ne commence pas.
Un quatuor de musique contemporaine naufragé en plein coeur de Lemba.
Un chaman assassiné pour une brosse à dent.
Des fragments de poésies de monsieur Mwanza Mujila retrouvés dans les toilettes d’une ambassade.
Un match de catch.
Une liste de courses et cinq lecteurs audio-cassettes suspendus.
Deux enterrements simultanés et leurs folksongs.
Puis un Moteur.
Ce qu’il faut, c’est trouver un moteur en état de marche.
Et l’histoire commence.

Coproduction festival Africolor et Merci pour le Poisson.
Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France et de la Mairie de Paris et l’accueil plateau du Comptoir, de la Dynamo de Banlieues Bleues et du Tarmac.


JEUDI 7 DÉCEMBRE à 20:00

 

Le Tarmac

 

159 Avenue Gambetta, 75020 Paris

 

25 € > 6 €

 

Réservation : 01 43 64 80 80

 

Restauration sur place

 

www.letarmac.fr

 

+ Cinéma

Félicité

 

+ Tout Public

Rencontre post représentation : Dans le bassin du Congo, la littérature et la musique font bon ménage