Hasna El Becharia & Naïny Diabaté

+ Aziz Sahmaoui & University of Gnawa

 

Avec
Hasna El Becharia
guembri, banjo, guitare, chant
Naïny Diabaté
bolon, voix
Souad Asla
voix
Oumou Koïta
calebasse

 

Deux musiciennes hors pair se rencontrent pour livrer leur vision féminine et féministe de l’Afrique d’aujourd’hui.
Entre le VIIème et le XVème siècle, les routes des caravanes sahéliennes furent aussi celles des razzias d’esclaves, ramenés de force du sud-Sahara pour aller servir les nouveaux maîtres du Maghreb. Parmi ces opprimés, les Gnawas, certains étaient musiciens et guérisseurs, se servant des cérémonies de transe pour exorciser les pathologies psychiques. Ces confréries existent toujours, notamment en Algérie où elles sont appelées Diwan.  Leurs rythmes et leurs mots viennent du fond des âges et font entendre un lointain cousinage avec le Mali. Pour réunir ce que l’histoire a séparé, deux  femmes d’exception accordent leurs voix et instruments : Naïny Diabaté, présidente de la société des griots d’Afrique de l’Ouest et Hasna El Becharia, qui a ravi le guembri aux hommes tel Prométhée le feu. Toutes deux retrouvent les profondeurs d’une autre histoire africaine, celle des veillées et des nuits où les vivants, les morts, les animaux, les humains, les choses formaient un grand tout.

Une création Africolor 2018

Avec
Aziz Sahmaoui
voix, ngoni, mandole
Hervé Samb
guitare
Alioune Wade
basse
Cheikh Diallo
kora, claviers
Adhil Mirghani
percussions
Jonathan Grandcamp
batterie, calebasse

 

Aziz Sahmaoui embarque le public avec son rock band marocain, University of Gnawa.
University of Gnawa n’est pas une architecture pleine d’arabesques, mais un rock band venu du sud. Le groupe propose une musique évocatrice de  rêves sonores et de transes ensorcelantes. Il faut entendre au moins une fois cette joie immense du jeu, cette façon de ne rien lâcher de la musique  même quand elle joue très vite, cette générosité chorégraphiée dans une poésie sans faille. Aziz Sahmaoui n’est pas seulement un prodigieux  musicien, il porte aussi un pan entier de l’histoire méditerranéenne. Né à Marrakech, il est confronté à l’essentiel des musiques populaires du  Maghreb, des plus électroniques à celles que l’on sculpte dans le boyau ou la peau tannée. Pour ce nouveau voyage où les refrains entêtants cohabitent  avec un groove divinement chaloupé, le chanteur poète marocain atteint un superbe équilibre entre rock maghrébin, jazz et musique  gnawa. Armé de sa voix envoûtante, le co-fondateur de l’Orchestre National de Barbès s’affirme comme un auteur-compositeur-interprète les plus en vue des fusions d’aujourd’hui.


jeudi 20 décembre – 20:00

 

Théâtre Gérard-Philipe

59 Boulevard Jules Guesde 93200 Saint-Denis
01 48 13 70 00
Tarifs : 23€ ~ 6€
Accès PMR
Restauration sur place
theatregerardphilipe.com