Atri N’Assouf
Ballaké Sissoko &
Vincent Ségal

Atri N’Assouf
Ballaké Sissoko &
Vincent Ségal

Atri N’Assouf

RISSA AG WANAGHLI, le leader du groupe est un touareg du Niger, comme l’était Koudédé. Les deux guitaristes se connaissaient bien. RISSA a commencé la musique dans la cité minière d’Arlit (Nord Niger). Exilé dans les années 90 en Algérie et en Lybie, il perfectionne sa guitare avec Abdallah Oumbadougou et rejoint le groupe Takrist Nakal. En 1994, il créé son propre groupe en Lybie et rejoint le collectif Desert rebel en 2006. De la rencontre entre Rissa et Plume naissent Akal et le groupe Atri’n assouf (étoile du désert) groupe de BluezsRock touareg. Ce groupe est inspiré de la musique traditionnelle tamasheq, des sonorités amazigh et plus largement de la musique de l’Afrique de l’Ouest.

Rissa Wanaghli : guitare, chant • Alain Plumauzille : percussions, choeurs • Mohammad Bilalan : guitare rythmique, choeurs • Ahmed Cissé : basse • Mama Walet Amoumene : choeurs • Toulou Kiki Bilal : choeurs

 

Ballaké Sissoko

Ballaké Sissoko, fils de musicien, suit l’héritage familial et excelle avec la Kora. Il travaille aux côtés de Taj Mahal, mais aussi du compositeur italien Ludovic Einaudi. Vincent Segal, quant à lui, a également une carte de visite impressionnante où se croisent l’Ensemble Intercontemporain, Cesaria Evora, Sting… C’est parce qu’ils ont un attachement commun pour l’échange musical que les deux maîtres se rencontrent et nous offrent l’opus Chamber Music où la tradition mandingue se réinvente sans jamais forcer le trait, ni surjouer de la corde sensible.

Vincent Ségal : violoncelle • Ballaké Sissoko : kora

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.