POLITIQUE DE LA RUE EN AFRIQUE

Depuis le début des années 2010, en écho aux printemps arabes, les sociétés africaines se soulèvent contre les régimes autocratiques et la tentation de leurs dirigeants de se maintenir au pouvoir au mépris des règles constitutionnelles. Vingt-cinq ans après les premières transitions vers le pluralisme, une nouvelle vague de revendication démocratique gagne aujourd’hui le continent, portée par de nouveaux mouvements citoyens qui innovent dans leurs manières de mobiliser les foules, par la musique notamment. Leur activisme dessine un nouvel horizon des possibles de l’action citoyenne au Sud du Sahara, une méfiance vis-à-vis des vieux systèmes de partis et une nouvelle forme de vigilance civique – l’exigence du respect de la constitution, du nombre de mandats et du calendrier électoral étant au cœur des luttes.

 

Fruit de plusieurs années d’enquêtes de terrain, ce colloque clôt le programme de recherche du Joint African Studies Program (JASP) entre l’Université Columbia, la Sorbonne et Sciences Po sur « Les arts de la citoyenneté en Afrique ». Sur le même modèle que la conférence qui s’était tenue à Abidjan en juin 2014, il entend fournir un espace de débat entre chercheurs, artistes et activistes de la société civile sur la « politique de la rue » et les défis de la citoyenneté qui se posent aujourd’hui aux sociétés d’Afrique et d’ailleurs.

 

 

LUNDI 21 NOVEMBRE

 

9H Introduction : Politique de la rue-cratie
Par Richard Banégas (Sciences Po-CERI), Mamadou Diouf (Columbia University-IAS) & Thomas Fouquet (CNRS-IMAf)

 

9H30 / 11H  Table ronde : Le pouvoir de la rue, expériences ouest-africaines

Sam’s K le Jah (Artiste et cofondateur du Balai citoyen, Burkina Faso), Serge Bayala (Balai citoyen & Cadre 2h pour nous/2h pour l’Afrique, Burkina Faso), Fou Malade (Artiste, Y en a marre, Sénégal)

Discutants : Habibou Fofana (Université de Ouagadougou), Etienne Smith (Chaire d’Etudes africaines, EGE-Rabat), Johanna Siméant (Université Paris 1-CESSP)

Modérateur : Thomas Fouquet (CNRS-IMAf)

 

11H15 / 13H Table ronde : Résistances autoritaires en Afrique centrale et des Grands Lacs

Valsero (Artiste, Cameroun), Lexxus Légal (Artiste, RDC), Mahamat Zene Cherif (Camojet, Tchad), Soraya Aziz Souleymane (Lucha, RDC), Marc Ona Essingui (Ça suffit comme ça, Gabon)

Discutants : Fred Eboko (IRD-CEPED) ; Camille Dugrand (Université des Antilles-IMAf) ; Sandrine Perrot (Sciences Po-CERI)

Modératrice : Marie Brossier (Université Laval)

 

14H00 / 15H30 La “Seconde indépendance” en question. Nouvelles pratiques et nouveaux langages ?

Conférence de Mamadou Diouf (Columbia University, IAS)

 

15H30 / 17H De la violence : insurrections civiques, engagement armé & répression politique

Florence Brisset-Foucault (Université Paris 1 – IMAf) ; Vincent Bonnecase (CNRS-LAM) ; Marielle Debos (Université Paris Ouest)

Discutants : Floribert Anzuluni (Filimbi RDC), Trésor Nzila (Tournons la page, Congo-B), Nadjo Kaïna (Iyna, Tchad)

 

 

MARDI 22 NOVEMBRE

 

9H30 / 11H De l’émancipation.

Conférence d’Achille Mbembe (University of Witswatesrand, Johannesburg)

 

11H / 13h Table ronde : Narrations de l’histoire et imaginations du futur

Kajeem (Côte d’Ivoire), Fadel Baro (Y en a marre, Sénégal, sous réserve) Serge Bayala (Balai citoyen, Burkina Faso)

Greg Mann (Columbia), Armando Cutolo (Université de Sienne), Didier Nativel (Université Paris Diderot), Odile Goerg (Université Paris Diderot-CESSMA)

Modératrice : Séverine Awenengo Dalberto (CNRS-IMAf)

 

14H30 / 17H Projection du film « Une révolution africaine »
En présence des réalisateurs Boubacar Sangaré et Ismaël Compaoré (Ciné droits libres, Génération Film Collectif), et de certains des « acteurs » : Sams’K le Jah, Serge Bayala.

Discutants : Cheikh MC (artiste, Comores), Ewlade Leblade (artiste, Mauritanie)

 

 

© Severine Awenengo


Lundi 21 / Mardi 22 novembre
De 9h30 à 17h00

 

Sciences Po

Amphi Caquot

28 rue des St Pères, 75007 Paris

Gratuit sur réservation

www.sciencespo.fr/ceri