Statue of Loss

Statue of Loss

Le 13 octobre 1923, Firmin Lerclercq, président des Volontaires Congolais, écrivait à Paul Panda Farnana, ancien combattant, premier congolais diplômé universitaire et fondateur de l’Union congolaise, qu’il prenait bonne note du souhait de ce dernier de voir érigé à l’embouchure du fleuve Congo un monument aux combattants congolais de la première guerre mondiale…
Décédé dans des conditions mystérieuses sept ans plus tard, Paul Panda Farnana n’aura pu mener à bien ce projet. Après cent ans, que demeure-t-il du souvenir de ces hommes sacrifiés dans l’effort de guerre belge à des milliers de kilomètres de chez eux, en Europe, mais aussi sur le continent africain ? Quelle reconnaissance reste-t-il de leur sacrifice et de ceux de leurs frères, sinon le fantôme d’un monument qui ne vit jamais le jour, une statue des perdus, une rumeur…
VENDREDI 12 DECEMBRE au BLANC-MESNIL

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.