Orchestre du Grand Bamako

CRÉATION  AFRICOLOR 2019

Fondé en 2019 pour les 30 ans d’Africolor, ce groupe original made in Seine-Saint-Denis reprend les grands tubes de la musique malienne. Ntama, kora, djeli ngoni, dundun, kamélé ngoni, balafon et voix, sont les instruments emblématiques qui déploient cette musique et ce rythme flamboyant. Griottes et musiciens s’associent pour un hommage aux grands orchestres africains avec notamment les divas Mah Damba et Oumou Kouyaté et Bassey Koné, ils et elles furent l’histoire du festival.

Paris c’est l’Afrique et l’Ile-de-France un arrondissement de Bamako. Ici sont nés ceux qui composent L’Orchestre du Grand Bamako. Ces musiciens, chacun à leurs manières tout au long des trente ans d’Africolor, ont été complices de plusieurs créations du festival.

 

Vincent Lassalle

Musicien, compositeur, arrangeur, producteur spécialiste des musiques ouest-africaines, Vincent Lassalle a commencé sa formation musicale au Mali, il y a 25 ans. En France, il joue pour de nombreux artistes et se perfectionne en arrangement et composition. Il obtient en 2004 le Diplôme d’État en Musiques traditionnelles. À cheval entre deux continents, il mêle pop, électro et tradition. En 2010, il se lance dans la production discographique, réalisant deux albums pour Djeli Moussa Condé, avec lequel il fera plus de 200 concerts. Il gère ainsi la carrière de plusieurs artistes en développant le conseil artistique et l’action culturelle de leurs projets.

 

Oumou Kouyate

Cette griotte, vraie diva du pays mandingue a osé marier les rythmes traditionnels aux musiques modernes. En 1978, elle fait une rencontre décisive pour la suite de sa carrière. Elle allie sa voix au ngoni de Moriba Koïta. Mélange réussi et idéal pour l’évolution jazz qu’elle a envie de travailler. Elle crée ses propres musiques inspirées de la vie quotidienne et plusieurs albums naissent. Oumou s’exprime, sa voix transcende et berce dans un mélange musical étonnant. Sa présence sur scène nous transporte dans son monde où les sentiments de tristesse se transforment en joies.

Mah Damba

Mah Damba a été élevée dans la tradition des griots, celle des grandes épopées mandingues. Elle intègre d’abord l’ensemble de Kassé Mady Diabaté. Après une longue tournée en Côte d’Ivoire avec son mari Mamaye Kouyaté, illustre joueur de ngoni, elle s’installe en France au début des années 80 où elle continue à assumer son rôle de griotte auprès de la communauté malienne. Après avoir participé à de nombreux projets, tant dans le cadre de la musique malienne traditionnelle que dans des rencontres avec d’autres univers, elle a sorti en 2019 son nouvel album dans lequel elle choisit de revenir à une formule purement acoustique.

À voir aussi

Retrouvez Mah Damba en concert à l’espace Marcel Chauzy de Bondy le vendredi 27 nov. 
+ INFOS

samedi

14 NOV.
20h30

Maison de la Musique

8 rue des Anciennes-Mairies
92000 Nanterre

Concert Assis
Durée : 1h15
Tout public

Tarifs de de 5 à 25 €
01 41 37 94 21

Info COVID


– Port du masque obligatoire dans la salle et pendant le spectacle.

 

Avec Mah Damba (chant), Oumou Kouyaté (chant), Bassey Koné (chant), Solo Tamani (ntama), Baba Sacko (kora), Badje Tounkara (djeli ngoni), Dramane Sissoko (dundun), Bourama Diabaté (dundun), Vincent Lassalle (percussions, kamélé ngoni), Yeye Kanté (balafon)
Direction artistique Vincent Lassalle

Production Africolor

Crédits Valérie Dorpe