L'Afrique enchantée fait son bal marmaille

Soro Solo, la nièce Hortense & les Mercenaires de l'ambiance
Direction artistique : Christophe Cagnolari

CRÉATION / JEUNE PUBLIC

L'Afrique racontée aux familles

Après l’enjaillante aventure du Bal de l’Afrique Enchantée, il fallait bien imaginer une version taille marmaille !

Qu’est-ce qu’un rite d’initiation ? Est-ce que l’on parle « africain » ? Qu’est-ce qu’un jeu de guitare congolais ?
Mais surtout qu’est-ce qu’un bal marmaille?
Un bal avec l’orchestre au grand complet, sans concession sur la qualité musicale, qui se ferait aux heures où les enfants ne sont pas couchés, et qui trouve les mots pour s’adresser à la fois aux plus jeunes et aux adultes. On y suit Soro Solo, de sa naissance à Korhogo jusqu’à son arrivée à Abidjan, et à travers les éléments marquants qui ont jalonné sa vie d’enfant jusqu’à l’âge adulte, on décode des sujets importants (la colonisation, les indépendances) mais aussi plus légers.
Sur le modèle de l’émission radiophonique, Solo et Hortense portent ce regard croisé : celui d’un “vieux père” ivoirien et de sa “nièce” française, sur les liens tissés entre l’Europe et l’Afrique.

En s’appuyant sur un répertoire musical qui va des années 50 aux années 80, ils parlent de la petite histoire et de la grande, et rappellent des éléments de culture qui tout aussi bien, peuvent être riches d’enseignement pour les adultes !

Soro Solo

Soro Solo a fait le bonheur des auditeurs ivoiriens pendant vingt ans dans l’émission Monsieur Grognon, matinale épinglant les dérives des services publics, la corruption et les abus de pouvoir des fonctionnaires. La nuit, Solo écumait les clubs d’Abidjan pour écouter les étoiles montantes africaines qui toutes, des années 70 à 2000, passaient par la mégapole ivoirienne comme un tremplin vers le reste de l’Afrique, et au-delà, de l’Europe qui s’ouvrait aux musiques du monde. Infatigable ambianceur, Soro Solo a tout de même dû quitter la Côte d’Ivoire suite aux troubles à répétition puis à la guerre qui s’y était installé. Il est, depuis 2006, le raconteur d’Afrique sur France Inter, la voix grave et enjouée de « l’Afrique En Solo ».

vendredi

18 dec.
19H

Centre culturel Houdremont

11 avenue du général Leclerc
93120 La Courneuve

Concert Assis
Durée : 1h25
Âge : à partir de 6 ans

Tarifs de 6 à 12€
01 49 92 61 61

Info COVID

– Port du masque obligatoire dans la salle et pendant le spectacle.

Plus d’informations au 01 49 92 61 61

Hortense Volle

La “Nièce” de feu L’Afrique enchantée (France Inter), réalise chroniques et reportages pour plusieurs magazines de Radio France Internationale (RFI). Elle écrit également pour Pan African Music, site consacré aux musiques africaines d’hier et d’aujourd’hui. Journaliste donc mais aussi « ambianceuse » du Bal de l’Afrique enchantée de 2010 à 2018, Hortense Volle est la seule femme à pouvoir mener les Mercenaires de l’Ambiance (et même son vieux père Soro Solo) à la baguette !

Ballou Canta

Ballou Canta est originaire du Congo-Brazzaville. Il a fondé le premier orchestre des travailleurs du Congo : Tele-music. Son premier disque, Sambala, sorti en 1978, a eu le premier prix de la chanson congolaise. Il est installé en France depuis le début des années 80 où il contribue à l’invention du Soukouss (style musical dérivé de la rumba congolaise). Il a notamment collaboré avec de nombreux artistes dont Manu Dibango, Ray Lema et Papa Wemba.

Avec Soro Solo, Hortense Volle et les Mercrenaires de l’ambiance : Bisou Bass (basse), Christophe Cagnolari (saxophone), David Dupuis (trompette), William Ombe (percussions), Julien Pestre (guitare), Christian Templet (batterie), Abdoulaye Traore (guitare), Ballou Canta (chant)
Direction artistique Christophe Cagnolari
Son  Julien Reyboz
Lumière/vidéo distribution en cours

Production La Queue de la Comète
Avec le soutien de la SPEDIDAM, de l’ADAMI, de la SACEM, du Centre National de la Musique, de Paul B (Massy) et l’ EMB (Sannois)
Crédits Julien Borel