ballaké Sissoko

KORA

Le nom de Ballaké Sissoko résonne aujourd’hui aussi limpidement que les notes de sa kora. Cette harpe-luth à 21 cordes d’origine mandingue est un héritage familial transmis par son père, Djelimady Sissoko, parmi les plus illustres joueurs de l’Ensemble instrumental du Mali. Après ses débuts marqués par une collaboration avec les plus grandes griottes maliennes et un premier album sous le nom de KORA MUSIC FROM MALI en 1997, Ballaké Sissoko a dessiné son chemin sans jamais se séparer de son instrument de prédilection.  Sans cesse régénéré par sa pratique quotidienne et par les rencontres artistiques qui jalonnent son parcours, Toumani Diabaté, Taj Mahal, Sting, Ludovic Einaudi, Vincent Segal, le “ Grand maître ” de la kora, qui est à Africolor comme chez lui (éditions 2012, 2013, 2016 et 2020), remonte sur scène pour un concert en solo, accompagné par quelques invités surprise dont Oxmo Puccino, Lansiné Kouyaté et Badje Tounkara.

BALLAKÉ SISSOKO
Formé à la kora par son grand-père, Cherifou Sissoko, Ballaké intègre l’Ensemble Instrumental National du Mali à l’âge de 13 ans. Il va perfectionner son jeu aux côtés des grands maîtres Sidiki Diabaté, N’Fa Diabaté et Batrou Sékou Kouyaté. Dix ans plus tard, en 1991, il quitte l’Ensemble Instrumental pour accompagner Kandia Kouyaté, une chanteuse-griotte malienne emblématique. Proposant un jeu de kora innovant, il devient vite l’instrumentiste le plus sollicité de la première génération de grandes griottes. Il enregistre en 1997 son premier album sous son nom intitulé KORA MUSIC FROM MALI. En 1999, il fait une apparition remarquée au Festival des Musiques Métisses d’Angoulême et signe l’année suivante chez Label Bleu l’album DELI qui marque le début de sa carrière solo. En 2005, son deuxième album TOMORA l’impose comme l’un des plus prometteurs virtuoses de la kora de la nouvelle génération. Sa collaboration avec Vincent Ségal débute en 2009 par l’enregistrement de l’album CHAMBER MUSIC et se poursuit avec MUSIQUE DE NUIT, paru en 2015. En avril 2021, il sort l’album DJOUROU chez No Format.

VENDREDI

03 DÉC.

20:00

MAISON DES ARTS DE CRÉTEIL
Place Salvador Allende
94000 Créteil
01 45 13 19 19
Tarifs : 9€ ~ 22€
Grande salle

BALLAKÉ SISSOKO kora
LANSINÉ KOUYATÉ balafon
OXMO PUCCINO chant
BADJE TOUNKARA ngoni

© Benoit Peverelli