Les Go de Bamako

Girlsband 100% féminin - création Africolor 22

Après sa création à Africolor en 2021, le tout premier girls band malien 100% féminin revient cette année : les Go de Bamako. Et comme tout music’s band réussi, les Go donnent de leur voix tout autant qu’elles nous offrent un show total, entre les Go de Kotéba et les Destiny’s Child, sans jamais rien lâcher. Cette recette parfaite s’agrémente d’une pincée de nouveauté, car pour la première fois au Mali, le groupe est accompagné d’un set électro balancé sur scène en live par DJ Majo et DJ Fantastik. Alors place aux Go qui reviennent pour élargir nos oreilles tout en nous laissant comme une envie fiévreuse de s’agiter et de reprendre en chœur des tubes inédits.

La Mousso Académie est un projet pérènne de formation artistique et entrepreneuriale pour les jeunes femmes maliennes qui vise l’autonomisation professionnelle des femmes, la promotion de la Francophonie ainsi que l’affirmation du rôle des femmes dans l’économie locale. Grâce à ce programme de formation créé en 2018 par BlonBa et Africolor, le groupe des Go de Bamako a été créé en 2021. Les 6 jeunes aritstes ont entamé une tournée au Mali et s'apprêtent à sortir leur premier album.

 

La caravane culturelle Nyanajè Taama est un village culturel itinérant au Mali destiné à programmer de la musique, du cinéma, de la danse, du théâtre, du divertissement, des animations citoyennes et des formations de développement personnel dans 11 villes du pays. Conçu par l'association malienne BlonBa en partenariat avec Africolor le programme permettra d’organiser plusieurs manifestations culturelles et de sensibiliser directement et de manière interactive plusieurs millions de jeunes, de créer un espace propice à la réflexion, à l’autocritique et au débat. Le programme se propose d’être une grosse opération culturelle et citoyenne. La caravane débutera sa tournée à l'automne 2022 avec - notamment - les Go de Bamako. Ce projet est soutenu par l'Institut Français (Accès Culture), l'Agence Française de Développement et l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Samedi

3 décembre

20:00

Maison des Arts de Créteil
Place Salvador Allende
94000 Créteil
Tarifs : 9 ~ 22€
01 45 13 19 19

Aminata Camara chant
Salimata Sakiliba chant
Mounine Cercely Soumano chant
Safiatou Koné chant
Dj Majo machines
Dj Fantastik machines

Création Africolor 2021
Coproduction-partenaires BlonBa, Africolor, l’Institut Français, Accès Culture, l’Organisation Internationale de la Francophonie
© Samantha Nouvel

Fatoumata Diawara

Blues Mousso Power

De retour à Africolor, la grande ambassadrice de la scène africaine Fatoumata Diawara propose un folk hypnotique et sensuel. Entre racines mandingues et rythmes modernes, elle navigue sur des ambiances jazz, blues et même pop londonienne. De sa voix teintée de blues, elle invite aux voyages et initie dans ses chansons une réflexion moderne sur son pays, le Mali. Comme un trait d’union entre deux générations d’artistes maliennes, Fatoumata invite en premier plateau les Go de Bamako dont elle est la denba (marraine en bambara). Cette réunion ne doit rien au hasard, car toutes ces artistes ont en commun d’avoir fait leurs débuts au centre culturel Blonba à Bamako. Ce même centre accueille depuis quelques années la Mousso Académie, une formation conçue spécifiquement par Africolor et Blonba pour accompagner de jeunes talents féminins émergents. Une soirée 100% stars bamakoises sous le signe du partage et de la transmission.

Fatoumata Diawara est une artiste aux multiples facettes. Comédienne, autrice, compositrice et interprète, elle voyage sans cesse entre les univers musicaux, les cultures et le cinéma d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. Elle débute sa carrière en tant qu’actrice en 1996 au Mali dans le film La Génèse de Cheick Oumar Sissoko tout en suivant une formation artistique au sein de Blonba à Bamako. Arrivée en France, elle travaille aux Bouffes du Nord sur l’adaptation d’Antigone de Jean-Louis Sagot Duvauroux puis pendant 5 ans au sein de la troupe de théâtre de rue Royal Deluxe et se voit alors attribuer le premier rôle féminin de l’Opera du Sahel à Bamako en 2006. Elle retourne au Mali et enregistre alors l’album de la diva jazz américaine Dee Dee Bridgewater avant d’être sollicitée par Oumou Sangaré pour l’enregistrement de son album Seya. Fatoumata Diawara décide alors de se lancer totalement dans l’aventure de la musique et commence à travailler à son propre répertoire. En 2014, elle fait une apparition remarquée dans Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, couronné par 7 Césars en 2015 et pour lequel elle écrit, compose et interprète la chanson phare de la bande originale. Fatoumata a travaillé avec les plus grands musiciens contemporains (Bobby Womack, Herbie Hancock, Roberto Fonseca) et a rassemblé autour de sa voix plusieurs artistes d’Afrique de l’Ouest comme Amadou et Mariam, Oumou Sangaré, Toumani Diabaté. Aujourd’hui, la chanteuse concilie ses concerts solos avec différents projets tels que la tournée Mali Blues, le projet musical de Matthieu Chedid et son projet Olympic Café Tour avec la chanteuse Hindi Zahra. 

Fatoumata Diawara chant, guitare
Yacouba Kone guitare
Arecio Smith clavier
Juan Finger basse
Jean Baptiste Gbadoe percussions

© Aida Muluneh