Les mercredis des indépendances
#2 Le Sénégal

Duo théâtre-musique - création Africolor 20

Entre résistances et indépendances, ce feuilleton en cinq épisodes est une visite dans le passé, une plongée musicale en duo, contée par ceux/celle qui ont marqué la période des luttes et des indépendances africaines. Le temps d’un mercredi, leurs fantômes ressurgissent sur scène. Comme un écho venu des décennies passées, leurs récits se mêlent aux notes d’une guitare ou d’une kora pour nous raconter l’Histoire et ses histoires.

Celui qui préférait qu’on retienne de lui le poète plutôt que le président a pourtant joué le tout premier rôle dans l’indépendance de son pays, le Sénégal. Armé de poésie, de musique et de discours, Il nous raconte le cheminement qui les a menés, lui et son pays, vers cette idée – l’indépendance- née bien avant que Léopold Sédar ne voie le jour à Joal. Elle sera proclamée le 20 août 1960, après une brouille avec son homologue soudanais Modibo Keita, mettant fin à l’union des deux pays dans la fédération du Mali. Après vingt ans à son poste, il quittera le pouvoir pour se consacrer à la poésie.

Senny Camara
Senny Camara nait dans la banlieue de Dakar et grandit à Tataguine dans le village de ses grands-parents. Bercée par la musique traditionnelle, elle regagne la côte sénégalaise à sa majorité pour y exercer la musique. Animatrice musicale dans des hôtels de la Petite Côte, elle se fait repérer par des musiciens professionnels et s’offre sa première kora pour s’accompagner au chant. En 2000, Senny s’envole pour Paris où elle continue d’explorer l’apprentissage de la musique. C’est, depuis 2013, la seule africaine à apprendre la harpe au Conservatoire de Saint-Denis. Elle a par ailleurs travaillé sur Moussoulou, un projet de musique afro-électronique réunissant sept femmes artistes chantant pour l’amélioration des conditions des femmes.

 

Vladimir Cagnolari
Pendant sept ans, Vladimir Cagnolari a arpenté les villes du continent pour l’émission de RFI On est où là ?. Sur les routes africaines, il a tendu l’oreille aux musiques qui racontent l’histoire, les problèmes sociaux et politiques d’une Afrique en perpétuel changement. Il rencontre Soro Solo en 2001 à Abidjan, et, pendant sept saisons (2006-2015), tous deux se sont lancés dans une folle entreprise : faire connaître et apprécier les valeurs des civilisations africaines.  L’aventure a donné naissance à l’Afrique enchantée sur France Inter et plus tard à la déclinaison scénique de l’émission. Depuis plusieurs années, Vladimir Cagnolari écrit et met en scène des spectacles mêlant théâtre et musique pour le festival Africolor (Indépendances Cha Cha en 2020, Mali Sadio en 2017, La boite magique de Francis Bebey en 2014).



Mercredi

30 novembre

20:30

La Marbrerie
21 rue Alexis Lepère
93100 Montreuil
Tarifs : 9 ~ 12€
Pass quatre premiers spectacles : 30€ (limité)
01 43 62 71 19

Vladimir Cagnolari écriture et mise en scène
Nicolas Mouen comédien
Senny Camara chant, kora

Création Africolor 2020
Production Africolor 
Soutiens DRAC  – Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, Conseil Départemental de l’Essonne, Ville de Paris
© Valérie Dorpe