Mburu

Blues des griots

Paamath au chant et Jean-Paul Raffit à la guitare électrique proposent un univers proche du blues dans lequel on perçoit l’écho de la mélopée africaine, le chant des griots et les guitares blues du Sahel. Les deux artistes tressent leurs valeurs et leurs inspirations autour du buru, une langue imaginaire chantée par Paamath. Provenant de l’âme, sensibilisant le cœur et l’esprit, le buru est ce langage épris de liberté qui nous plonge instantanément au cœur d’une Afrique immémoriale.  Entre les artistes et le public, l’émotion est partagée et transmise au-delà des mots et la puissance de l’oralité s’éprouve dans un temps présent. Un concert subtil et sensible où les racines musicales se nouent pour conjurer les inquiétudes du monde.

Jean-Paul Raffit
Dès ses débuts, Jean-Paul Raffit accompagne en tournée et enregistre avec Bernardo Sandoval, Éric Lareine, André Minvielle et participe à des rencontres musicales avec de nombreux musiciens : Philippe Catherine, Guillaume De Chassy, Leïla Martial... Il signe plus d’une cinquantaine de compositions pour l’Orchestre de Chambre d’Hôte et compose également de nombreuses bandes-sons en ciné-concert pour des films de patrimoine référencés au catalogue national de l’ADRC. En 2015, il participe comme musicien au tournage du film 21 nuits avec Pattie des Frères Larrieu. Titulaire du diplôme d’Etat des musiques actuelles, il enseigne une quinzaine d’années en formation professionnelle à Music’Halle (Toulouse) et intervient depuis plus de dix ans à Jazz à Tours, notamment comme directeur du dispositif « Télescope » pour les groupes émergents en musiques actuelles.

Paamath
Pape Amath N’diaye est né à Dakar au Sénégal. Musicien, chanteur, auteur, compositeur, interprète, il commence à arpenter les scènes à la fin des années 80 avec le groupe Exil, et se distingue au Printemps de Bourges 1989. En 1990, il créé avec la flûtiste, saxophoniste, chanteuse Francine Tièche le duo Buru, une musique originale et atypique qui, durant 17 ans, les mènera à travers le monde, de festivals en scènes nationales et de cafés-concerts en espaces plus intimistes. Ils s’enrichissent aussi de nombreuses rencontres, partageant des scènes avec Claude Nougaro, Thomas Fersen, Youssou N’dour... En 2010, après un premier album solo sous le nom de Paamath, l’artiste croise le chemin des Staff Benda Bilili, Sanseverino et Zebda... En 2016, il revient avec un second album, Le Nom de l’eau, puis suivront les albums Paamath Septet live en 2020 et Sangre Animal, en duo avec Bernardo Sandoval, sorti en 2021.

Vendredi

25 novembre

20:00

Espace Marcel Chauzy
Esplanade Claude Fuzier
93140 Bondy
Tarifs : 6,50 ~ 9€
01 48 50 54 68

Paamath voix
Jean-Paul Raffit guitare électrique, effets, compositions

Production de l’O.C.H.
Coproduction Le Chantier de Correns, La Claranda de Serres
Soutiens Région Occitanie, Conseil Départemental de l’Ariège, Spedidam, Sacem
© Guillaume Oliver

Jocelyn Balu & Borumba

Rumba congolaise - Création

La rumba coule dans les veines de Jocelyn Balu comme la Primus arrose le zinc des maquis de Kinshasa. A l’heure où, en 2021, la rumba vient d’être inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco, Jocelyn Balu et ses compères nous embarquent pour un voyage dans la fièvre du Kinshasa des années 40 à 70, à l’âge d’or de la rumba congolaise. Pour le plaisir de nos oreilles – et aussi pour faire onduler nos bassins – Borumba réinterprète les plus grands tubes, de Basi nionso tapale au refrain cultissime de Marie Louise, et rend hommage à ces pionniers incontournables qui ont bercé leur enfance.

Jocelyn Balu
Né à Selembao (Kinshasa), Jocelyn Balu commence sa carrière à l’âge de 6 ans comme soliste dans une chorale de Gospel traditionnel du Bas-Congo. Son registre vocal très vaste lui permet de jouer dans de nombreuses formations telles que le groupe Maisha (premier prix de Gospel en 2006). Jocelyn est aujourd’hui à la fois chanteur, auteur, compositeur et arrangeur. II se plaît à explorer, jouer, construire et déconstruire les styles musicaux africains de plusieurs époques en rendant hommage à ses prédécesseurs. Il a collaboré avec plusieurs groupes tels que les Aigles de la révolte, Jupiter & Okwess ou Dj Ibaaku… En 2014, il rencontre les Bakolo Music International, pionniers de la rumba congolaise. Ensemble, ils réalisent une tournée européenne (France, Suisse, Belgique, Espagne) et jouent au Womex en 2018. En 2019, il collabore comme auteur, compositeur et arrangeur au sein du projet Rumba trop puissante, produit par Africolor. En 2020 et 2021, il intervient comme chanteur et guitariste au sein du spectacle lndépendances Cha Cha (création Africolor 2020) pour le soixantième anniversaire de l’indépendance du Congo.

Retrouver Jocelyn Balu dans les Mercredis des indépendances - Congo à Montreuil mer. 23 novembre
+infos

Atelier découverte de la rumba congolaise en scolaire à Clichy-sous-Bois avec Jocelyn Balu
+infos

Jocelyn Balu guitare, voix
Damien Bianciotto guitare, voix
Damien Hilaire batterie, percussions
Benjamin Netur basse, voix

© Merfphoto