Quatuor Béla & Cheick Oumar Koïta
Nouvelles impressions d'Afrique

Quatuor & djeli n'goni

Ce concert est le fruit d’un émerveillement, celui d’un quatuor à cordes pour les musiques du continent africain, qui semblent être bien éloignées de leurs terres artistiques. Et pourtant…
Au départ, il y a la fascination pour la kora, les chants polyphoniques pygmées et le bolel éthiopien. Puis la rencontre avec le maître du djeli n’goni, Moriba Koïta, crée un pont avec le Mali et la tradition musicale des griots. Nouvelles impressions d’Afrique est le second volet d’un premier répertoire pour quatuor à cordes écrit par Frédéric Aurier. Il est ici question de faire honneur au grand Moriba Koïta, décédé en 2016. Un honneur démultiplié car c’est sous les cordes de son fils, Cheick Oumar Koïta, que le djeli n’goni résonnera sur la scène du Pré Saint-Gervais. Une soirée hommage, de maître à maîtres, vibrante sous des cordes tendues vers tous les horizons.

Quatuor Béla
Depuis 15 ans, « les enfants terribles du quatuor français » écrivent un parcours singulier, entre tradition et modernité. Attachés au répertoire ancien du quatuor à cordes, ces musiciens ont tout autant à cœur d’inscrire cette tradition dans la vie musicale contemporaine. Leur travail de commandes et de créations a été couronné en 2015 par le Prix de la Presse Musicale Internationale. La personnalité et l’œuvre de Béla Bartók, inspire et emmène le Quatuor Béla à imaginer des rencontres avec des personnalités éclectiques telles que le rockeur culte Albert Marcoeur, l’immense griot et regretté Moriba Koïta, les maîtres palestiniens Ahmad Al Khatib et Youssef Hbeisch. Le jeu du Quatuor Béla, reconnu pour sa technique diabolique et son engagement musical, se met volontiers au service des compositeurs d’Europe centrale du début du 20ème siècle comme Janáček, Schulhoff, Bartók… La discographie du quatuor a été saluée par la critique internationale : ffff Télérama, Prix Charles Cros, Le Monde…

 

Cheick Oumar Koïta
Descendant d’une grande famille de griots maliens de la région de Koulikoro et fils du grand Moriba Koïta, Cheick Oumar pratique la musique depuis l’âge de sept ans en se consacrant au djeli n’goni, comme la tradition l’exige chez les Koïta. Cinq jours après son initiation, il est sélectionné par le Ministère des Arts et de la Culture pour intégrer l’ensemble instrumental du Mali. Sa maîtrise du djeli n’goni lui vaut, par la suite, d’être sollicité par plusieurs vedettes du Mali : Ami Koïta, Yahi Kanouté, Souleyemane Koly… Il accompagne plusieurs artistes en studio et sur scène en compagnie des grandes griottes du Mali avant d’intégrer le groupe Ko Saba en juin 2017.

Ateliers violon et cordes avec Julien Dieudegard et les élèves du conservatoire du Pré Saint-Gervais
+infos

Dimanche

4 décembre

16:00

La P’tite Crié
11/13 rue Jean-Baptiste Sémanaz
93310 Le Pré Saint-Gervais
Tarifs : 6 ~ 12€
01 83 74 58 30

Cheick Oumar Koïta djeli n’goni
Frédéric Aurier violon
Julien Dieudegard violon
Julian Boutin alto
Luc Debreuil violoncelle

Le Quatuor Béla est conventionné par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Savoie
Coproduction Association l'Oreille Droite, Africolor
Soutiens Sacem, Adami, Spedidam, FCM, Onda, Maison de la Musique Contemporaine, ProQuartet
© Valérie Dorpe