SYLVAIN RIFFLET

Entre Sylvain Rifflet et la musique de Moondog s’est tissée une histoire toujours en mouvement. Après une première approche de l’inclassable compositeur en 2014 avec son projet Perpetual motion, ce saxophoniste parmi les plus brillants de sa génération se lance dans l’écriture musicale du second feuilleton et repart en exploration dans les pas de Moondog, direction Africa.
Pour élargir l’horizon sur sa deuxième passion, la M’bira, petit piano à pouce originaire d’Afrique de l’Ouest, il invite à bord les frères Makouaya, deux spécialistes de cet instrument et de ses dérivés.

Sylvain Rifflet nous embarque à la rencontre de Moondoog dans une direction inattendue, au confluent de sa culture « jazz », du minimalisme américain et des apports rythmiques et percussifs made in Congo de Christian et Amour Makouaya. 

Sylvain Rifflet - Saxophone

Saxophoniste français, Sylvain Rifflet est diplômé du Conservatoire National de Musique de Paris. Depuis la sortie de son premier album, Rockingchair, en 2007, il ne cesse de naviguer dans l’univers du jazz. Artiste récompensé d’une Victoire du Jazz et d’un Django d’or, il se produit aux côtés de nombreux « incontournables du jazz » tel que Louis Sclavis, Aldo Romano ou encore Michel Portal ou au sein d’orchestres comme le Pandémonium de François Jeanneau et l’Orchestre National de Jazz. Il n’en continue pas moins de composer pour ses albums et sort “1:1” en 2010, puis Alphabet en 2012 tout en participant à l’interprétation de pièces contemporaines et à l’écriture de plusieurs remixs. Il sort deux albums pour le compte du label Jazz Village : Perpetual Motion – a celebration of Moondog en 2014 et Mechanics en 2015. En 2016, il sort l’album Refocus, son premier album pour le label Verve.

Jeudi

26 NOV.
21H

Avec Sylvain Rifflet (saxophone, clarinette etc …), Ana Carla Maza (violoncelle et voix), Christian Makouaya (sanza, percussions et voix), Amour Makouaya (sanza, percussions et voix)
Coproduction Africolor, Musiques au Comptoir (Fontenay-sous-bois)
Création Africolor 2020
Crédits Sylvain Gripoix

Tournage en live stream au Comptoir de Fontenay-sous-Bois

En partenariat avec

Le Comptoir de Fontenay-sous-Bois

Ana Carla Maza - Violoncelle

Fille du célèbre pianiste chilien Carlos Maza et de la guitariste cubaine Mirza Sierra, elle fait ses premiers pas avec son violoncelle sur les scènes havanaises dès l’âge de dix ans. Avec son père, elle enregistre cinq albums et part en tournée à travers l’Europe, avant de suivre l’Orquesta Sinfónica Mediterránea sur sa tournée espagnole en tant que soliste. En 2012, elle s’installe à Paris pour suivre les classes professionnelles du conservatoire et entreprendre une carrière en solo qui l’amènera aux quatre coins de l’Europe en un temps record. Elle multiplie alors les collaborations, croisant notamment les routes musicales de Louis Sclavis, Bastien Lallemant, Richard Galliano, Sarah Murcia, Seb Martel, Moh Kouyaté, Kandia Kouyate, Mohamed’Ali Kommoun, Rido Bayonne et Vincent Segal, qui voit en elle « l’avenir du violoncelle ». En 2014, elle chante et joue du violoncelle sur la tournée française de Jean-Louis Aubert, puis présente, en 2015, son concert en solo au Festival Jazz à Vienne, enchaînant avec une tournée de 40 concerts en Norvège avec The Cultural Rucksack. Dans son premier album solo, Alma en 2018, la violoncelliste revisite avec délicatesse les musiques traditionnelles de son enfance.

 

Amour & Christian Makouaya

Christian et Amour Makouaya, appelés également les frères Makouaya, sont deux musiciens et conteurs multi-instrumentistes virtuoses qui ont la particularité de fabriquer les instruments qu’ils utilisent sur scène : de la sanza, en passant par la ngômfi, le nsâmbi et les petites percussions, jusqu’à la guitare. Immergés dans le milieu musical, ils sont dès leur plus jeune âge initiés aux arts kôngo de la sanza, du chant et du conte. Arrière-petit-fils de Dépéo (précurseur de l’usage de la sanza dans la musique actuelle congolaise), les deux frères ont appris les secrets de cet instrument encore peu connu auprès d’Antoine Moundanda, un des grands détenteurs de cette tradition séculaire.  Après avoir suivi des études de Civilisation et Littérature orale africaines à l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville, les frères Makouaya arrivent en France grâce à une bourse de l’UNESCO, et se forment à lutherie des guitares acoustiques et électriques. Depuis 2004, Christian et Amour animent des ateliers de sanza du Congo, de xylophone d’Ouganda et de contes et musique d’Afrique à la Philharmonie de Paris. Ils ont notamment sorti l’album Kitoko en 2012. EN 2014, Et comment vous faites chez vous ? en collaboration avec Ignatus reçoit le Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros et le Prix Sacem Jeune Public. En 2017, ils créent le conte musical Bakolo et le Xylo magique. Depuis novembre 2019, Christian et Amour sont en résidence d’implantation à L’Usine à Chapeaux de Rambouillet pour la création d’un nouveau spectacle musical.

Après le concert

Interview live avec les artistes