Les mercredis des indépendances
#4 Le Mali

Duo théâtre-musique - Création Africolor 20

Entre résistances et indépendances, ce feuilleton en cinq épisodes est une visite dans le passé, une plongée musicale en duo, contée par ceux/celle qui ont marqué la période des luttes et des indépendances africaines. Le temps d’un mercredi, leurs fantômes ressurgissent sur scène. Comme un écho venu des décennies passées, leurs récits se mêlent aux notes d’une guitare ou d’une kora pour nous raconter l’Histoire et ses histoires.

Modibo Keita nous raconte sa version de l’éclatement de la Fédération du Mali, dont le Soudan français -séparé du Sénégal- conserva le nom en proclamant son indépendance le 22 septembre 1960. A travers lui, c’est le volontarisme de ces premières années d’indépendance qui refait surface, car il s’agissait d’abord et avant tout – comme ailleurs en Afrique, de bâtir une nation avec l’ensemble des peuples réunis dans des frontières tracées par les colonisateurs. Modibo voulait aussi bâtir un socialisme adapté à l’Afrique, en harmonie avec les traditions communautaires maliennes. Ce volontarisme, au fil des ans devenu autoritaire, lui valut bien des ennemis. Le 19 novembre 1968, il était déposé par un coup d’état militaire et emprisonné au milieu des sables du Sahara, avant de mourir en détention. Il faudra attendre longtemps avant qu’on ne réhabilite ce président dont l’intégrité n’aura sans doute pas trouvé d’égal au Mali.

Émil Abossolo
Infatigable touche à tout, Émil Abossolo est comédien, poète et musicien. Lorsqu’’il arrive en France en 1984, il s’est déjà fait un nom au Cameroun grâce au trio théâtral XYZ, lancé avec deux amis. Ayant la faculté de jouer en plusieurs langues, il multiplie les apparitions dans les productions cinématographiques nationales et internationales : Higlander, Plus belle la vie… En 2007, il écrit et interprète le spectacle Champs de sons, un voyage initiatique généreux, drôle et bienveillant, qu'il reprend en 2020.

 

Fousseyni Fakoly Doumbia
Fousseyni Fakoly Doumbia nait et grandit en Cote-d’Ivoire avant de s’installer avec sa famille à Kangaba, au sud de Bamako au Mali. Il apprend la musique auprès de ses mères et tantes griottes. En 2009, il sort son premier album Alla Kagne, qui l’amène à se produire sur des scènes telles que le festival Daoulaba, le Festival sur le Niger et le festival de musique mandingue de Cote d’Ivoire. Il a sorti l’an dernier un nouvel album intitulé Somadala.

 

Vladimir Cagnolari
Pendant sept ans, Vladimir Cagnolari a arpenté les villes du continent pour l’émission de RFI On est où là ?. Sur les routes africaines, il a tendu l’oreille aux musiques qui racontent l’histoire, les problèmes sociaux et politiques d’une Afrique en perpétuel changement. Il rencontre Soro Solo en 2001 à Abidjan, et, pendant sept saisons (2006-2015), tous deux se sont lancés dans une folle entreprise : faire connaître et apprécier les valeurs des civilisations africaines.  L’aventure a donné naissance à l’Afrique enchantée sur France Inter et plus tard à la déclinaison scénique de l’émission. Depuis plusieurs années, Vladimir Cagnolari écrit et met en scène des spectacles mêlant théâtre et musique pour le festival Africolor (Indépendances Cha Cha en 2020, Mali Sadio en 2017, La boite magique de Francis Bebey en 2014).

Mercredi

14 décembre

20:30

La Marbrerie
21 rue Alexis Lepère
93100 Montreuil
Tarifs : 9 ~ 12€
Pass quatre premiers spectacles : 30€ (limité)
01 43 62 71 19

Vladimir Cagnolari écriture et mise en scène
Émil Abossolo comédien
Fousseyni Fakoly Doumbia chant, guitare

Création Africolor 2020
Production Africolor 
Soutiens DRAC  – Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, Conseil Départemental de l’Essonne, Ville de Paris
© DR